Référence : i3706

ITALERI maquette voiture 3706 Cadillac Fleetwood 1933 1/24

Maquette plastique Cadillac Fleetwood 1933.

Plus de détails

Produit retiré du catalogue du fabricant ! En savoir plus
Produit neuf

Prix catalogue : 29,90 €

23,10 €TTC

Hors stock
Ce produit n'est plus en stock
Produit retiré du catalogue du fabricant !


En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 46 points de fidélité. Votre panier totalisera 46 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,92 €.


rating Aucun avis pour le moment
Livraison express de maquettes
ITALERI maquette voiture 3706 Cadillac Fleetwood 1933 1/24

En savoir plus

Maquette plastique Cadillac Fleetwood 1933.

Fleetwood est un carrossier automobile américain du début du XXe siècle spécialisé dans les carrosseries en aluminium martelé sur structure en bois. Œuvrant sur des châssis des grandes marques américaines de prestige, ainsi que sur des châssis européens importés, Fleetwood se forge une réputation d’excellence auprès d’une clientèle constituée de chefs d’états, de capitaines d’industrie et de vedettes du cinéma.

Fleetwood est racheté en 1925 par Fisher, la division carrosserie de la General Motors. Dès lors, et jusqu’en 1996, la dénomination Fleetwood est utilisée sur les modèles à la finition la plus luxueuse de la marque Cadillac.

Située dans l’est de la Pennsylvanie, dans le comté de Berks (le pays d’origine de Daniel Boone et des ancêtres d’Abraham Lincoln), à 70 km au nord-ouest de Philadelphie, entre Reading et Allentown, Fleetwood est une petite ville de 4 000 habitants dont les origines remontent à 1738, mais qui reçoit son appellation le 22 mars 1869, en souvenir de la ville anglaise de Fleetwood, dans le Lancashire.

Comme beaucoup de sociétés constituées entre plusieurs associés, la firme adopte le nom de sa ville d’adoption.

L’idée d’Uhrich est d’utiliser de l'aluminium martelé à la main pour fabriquer les panneaux de carrosseries. Ces panneaux sont alors posés sur une armature en bois dur. La société Fleetwood est la première à utiliser ce procédé. Il s’agit d’un processus beaucoup plus facile et économique que de produire des matrices pour emboutir des éléments en acier.

Au fil des ans, Fleetwood carrosse des modèles de nombreux constructeurs, aussi bien américains (ALCO, Cadillac, Chadwick, Duesenberg, Ford, Fox, Lafayette, Lincoln, Locomobile, Packard, Pierce-Arrow, Richelieu, SVG, Simplex) qu’européens (Benz, Fiat, Isotta Fraschini, Lancia, Mercedes, Minerva, Renault, Rolls Royce).

Sa clientèle est constituée de grands industriels comme Andrew Carnegie, Vanderbilt, Rockefeller, de personnalités politiques, comme les présidents des États-Unis, la famille impériale du Japon et de nombreux maharajas indiens, ainsi que de vedettes du cinéma, comme Rudolph Valentino, Mary Pickford et Theda Bara.

Avec le développement en masse de l’industrie automobile, le marché de la confection des carrosseries sur mesure se réduit. La situation s’aggrave encore avec la crise économique de 1920-1921. Les dirigeants de Fleetwood estiment alors que leur société a peu de chance de survivre contre les grands constructeurs automobiles dont les carrosseries produites en série s’améliorent fortement. Ils estiment en outre que les carrosseries en aluminium qu’ils réalisent n’ont plus d’avenir en face des carrosseries en acier plus résistantes. Le 18 juillet 1925, ils acceptent l’offre de rachat formulée par Fisher, la division carrosserie de la General Motors, qui, de son côté, recherche à augmenter ses capacités de production. Le rapprochement entre les deux firmes est facilité par les nombreuses réalisations de Fleetwood sur des châssis Cadillac. Uhrich quitte alors la société.

Dès le rachat par Fisher, la production de Fleetwood est réalisée quasiment exclusivement pour la seule marque Cadillac (et pour sa marque compagnon LaSalle) ; une ultime carrosserie pour une Packard est toutefois réalisée en 1931. Fisher utilise également Fleetwood pour expérimenter les nouvelles peintures cellulostiques de DuPont.

Pour suivre le rythme de production, la main d'œuvre augmente, passant de 400 à 700 personnes, et la production de carrosseries bondit de 80 par mois à 430. La crise économique de 1929 et 1930 réduit cependant fortement ces nombres.

Le 20 octobre 1930, un communiqué de presse annonce le transfert des activités de la société de Fleetwood à Détroit en janvier 1931. C’est un coup dur porté à la ville de Fleetwood dans cette période de crise, et le concessionnaire local de General Motors est boycotté par la population, ce qui l’oblige à fermer son affaire. De nos jours encore, les habitants de la ville achètent peu de voitures d’origine GM.

Industriellement, ce transfert est cependant préparé bien avant et les employés des deux sociétés ont largement échangé des informations et se sont rendus mutuellement visites dans leurs locaux. Le transfert des activités de Fleetwood est effectué dans l’usine n° 18 de Fisher à Detroit, où sont construites les carrosseries des Cadillac. Dès lors, l’usine n° 18 est rebaptisée usine « Fisher Body Fleetwood » et l’emblème de la marque « Fleetwood » apparaît sur les carrosseries des modèles de haut de gamme de Cadillac. Après la seconde guerre mondiale, l’appellation « Fleetwood » est attribuée aux modèles de haut de gamme de la marque. La dernière Cadillac Fleetwood est produite en 1996.

Caractéristiques

Longueur 248mm248mm
Type CollectionCollection
Genre VoitureVoiture
Inclus colle peinture NonNon
Matériau Plastique injectéPlastique injecté
Epoque 19301930
Conseillé à partir de 14ans14ans
Version ReeditionReedition
Fabricant ITALERIITALERI
Echelle 1/241/24
Nationalité AmericaineAmericaine

Avis

15 autres produits dans la même catégorie :

Menu