Référence : 03019

AIRFIX maquettes avion 03019 Mosquito FBVI/ NF II/Mk XVIII 1/72

Maquette Plastique Mosquito FBVI/ NF II/Mk XVIII.

Plus de détails

Produit neuf

Prix catalogue : 18,90 €

12,85 €TTC

Disponible
Il reste 1 Article
Attention : dernières pièces disponibles !

- +


En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 25 points de fidélité. Votre panier totalisera 25 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,50 €.


Note moyenne : 9/10 - Nombre d'avis : 2
Livraison express de maquettes
AIRFIX maquettes avion 03019 Mosquito FBVI/ NF II/Mk XVIII 1/72

En savoir plus

Maquette Plastique Mosquito FBVI/ NF II/Mk XVIII.

Le de Havilland Mosquito (ou « moustique », en rappel de la fonction de harcèlement initialement prévue pour cet appareil) est un avion multirôle britannique qui s'est distingué en tant que chasseur-bombardier. Il a servi au sein de la Royal Air Force et de nombreuses forces aériennes durant la Seconde Guerre mondiale et l’après-guerre. Sa construction en bois lui confère une très faible signature radar qui en fait le tout premier avion furtif de l'histoire. Surnommé « Mossie » par ses équipages, il est également connu comme « the wooden wonder » (« La merveille en bois ») ou « the timber terror » (« La terreur de bois ») en raison de ses performances remarquables.

Le bimoteur Mosquito est équipé de moteurs Rolls-Royce Merlin. Une de ses particularités est que le pilote et le navigateur sont assis côte à côte. Résolument peu orthodoxe dans sa conception, il utilise une structure en contreplaqué lamellé de balsa et de bouleau, à une époque de la guerre où le bois est déjà considéré comme obsolète. Lors de sa conception, le bureau d’études de Havilland constate que l’ajout d’armement défensif réduit de façon significative sa vitesse maximale. Conçu initialement pour servir de bombardier de jour rapide comptant sur sa vitesse pour survivre, il est donc redessiné pour lui retirer son armement défensif.

Les performances étonnantes de ce bombardier léger en situation de combat réel conduisent rapidement à une réorientation de ses rôles, et le Mosquito est décliné en plusieurs versions : bombardier de jour rapide, chasseur-bombardier, bombardier tactique, chasseur nocturne ou diurne, avion d’intrusion, avion de reconnaissance et chasseur embarqué.

La réussite des missions dévolues au Mosquito suscite rapidement l’intérêt des responsables militaires, notamment celle du commandant en chef de la Luftwaffe, Hermann Göring. En réponse, les Allemands s'inspirent librement du design du Mosquito pour créer le Focke-Wulf Ta 154 Moskito, construit également en bois. Côté allié, les plans du Mosquito servent également comme base de départ à la conception d’un chasseur lourd monoplace, le de Havilland Hornet.

La première série de chasseur de nuit DH.98 fut désignée Mosquito NF Mk II. 466 exemplaires furent mis en service au sein du No. 157 Squadron de la RAF en janvier 1942, afin de remplacer le Douglas A-20 Havoc. La version NF Mk II était similaire à la version F Mk II, mais était équipé avec le radar centrimétrique AI Mk IV. L'antenne émettrice pivotante était montée dans le nez et l'antenne bipolaire réceptrice dans les ailes. Un certain nombre de NF Mk II eurent leur équipement radar démonté et remplacé par des réservoirs additionnels pour être utilisés pour l'intrusion de nuit. Ces appareils, désignés NF II (Spécial) furent déployés à Malte le 20 décembre 1942, et afin d'opérer contre des cibles en Italie.

La version la plus produite a été le chasseur-bombardier FB Mk.VI avec 2 718 unités. Développé à partir de la variante Mk.II, le Mk.VI vola pour la première fois en février 1943. Conçu pour le rôle de chasseur - bombardier, le Mk.VI pouvait transporter deux bombes de 250 livres (110 kg) ou deux bombes de 500 livres (230 kg) dans la soute ainsi que deux autres supplémentaires sous les ailes. À partir du début 1944, le Coastal Command opéra avec des Mk.VI armés de huit roquettes de 60 livres (27 kg) pour des raids anti-navires.

Les autres versions de chasseur - bombardier furent les Mosquito FB Mk.XVIII convertis à partir du Mk.VI (connus quelques fois sous le nom de TséTsé), 27 unités construites. Ils étaient équipés d'un canon Molins de 57 mm situé dans le nez, élaboré à partir d'un canon anti-tank de 6 livres modifié à chargement automatique permettant un tir semi ou totalement automatique (26 coups en 20 secondes), ainsi que de deux mitrailleuses de 7,7 mm.

Caractéristiques

Echelle 1/721/72
Fabricant AirfixAirfix
Conseillé à partir de 14ans14ans
Epoque WWIIWWII
Matériau Plastique injectéPlastique injecté
Inclus colle peinture NonNon
Genre AvionAvion
Type Multi missionsMulti missions
Nationalité BritanniqueBritannique

Avis


Cliquez ici pour donner votre avis


Avis
fabien g. le 28/08/2008C'est une bonne maquette si l'on part du principe que ce kit est ,selon des sources,vieux d'une trentaine d'années environ ... le plastique est de bonne qualité, la gravure est impeccable ,le cockpit est assez bien détaillé (figurine,poste radio,tableau de bord,manche a balai.) trois versions sont proposées dont une avec un canon antichar de 37mm! les 2 autres se contenteront de 4 canon de 20mm et de 4 mitrailleuses de 7.62mm,deux types d'hélices sont proposées,des bombes et roquettes sont en option et trois déco sont proposées (pour ma part j'ai choisi la version australienne...) seul bémol l'assemblage des ailes un peut compliqué mais c'est un bonne airfix que débutants et plus confirmé appréçiront Et encore bravo a oups ce site est vraiment superAh! et j'aimerais un commentaire sur MIG-17F au 1/32 de trumpeter ref 2205 merci
Bonne base de travail
Marc V. le 22/03/2017Détails à parfaire et équipement bonne base pour améliorer le kit

15 autres produits dans la même catégorie :

Menu