Référence : 01961

HASEGAWA maquette avion 01961 B-17G SILVER FLEET 1/72

Maquette plastique  B-17G SILVER FLEET.

Plus de détails

Produit retiré du catalogue du fabricant ! En savoir plus
Produit neuf

Prix catalogue : 50,00 €

40,75 €TTC

Hors stock
Ce produit n'est plus en stock
Produit retiré du catalogue du fabricant !


En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 81 points de fidélité. Votre panier totalisera 81 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,62 €.


rating Aucun avis pour le moment
Livraison express de maquettes
HASEGAWA maquette avion 01961 B-17G SILVER FLEET 1/72

En savoir plus

Maquette plastique  B-17G SILVER FLEET.

Le Boeing B-17 Flying Fortress est l'un des bombardiers américains (voire alliés) les plus connus de la Seconde Guerre mondiale et celui qui a largué le plus gros tonnage de bombes au cours de ce conflit. Conçu dans la seconde moitié des années 1930, le B-17 a été construit à 12 677 exemplaires et a servi sur tous les théâtres d'opération jusqu'en 1945.

La tactique officielle de l’United States Army Air Corps (rebaptisé United States Army Air Force — USAAF — en 1941) est le bombardement à haute altitude en utilisant le viseur à correction gyroscopique Norden (alors secret). Les unités de la 8e Air Force arrivant des États-Unis s'établissent à High Wycombe (Angleterre) le 12 mai 1942 pour former le 97e groupe de bombardement.

Le 17 août 1942, dix-huit B-17 du 97e groupe attaquent avec succès la gare de triage de Rouen-Sotteville.

Les deux stratégies différentes des forces de bombardement britanniques et américaines sont organisées à la conférence de Casablanca en janvier 1943. Il en résulte une offensive de bombardement combinée, l'opération Pointblank qui doit affaiblir la Wehrmacht et établir une supériorité aérienne en vue de l'offensive terrestre.

L'opération PointBlank (en) débute par l'attaque de cibles sur l'Europe occidentale. Le général Ira C. Eaker et la 8e Air Force placent la plus haute priorité dans l'attaque de l'industrie aéronautique Allemande, et en particulier les usines d'assemblage de chasseurs, de moteurs et de roulements à billes.

Le 17 avril 1943, une attaque sur Brême menée par cent quinze B-17 contre les usines Focke-Wulf est un échec. Seize avions sont abattus, quarante-huit autres endommagés.

Vu que les raids sur les aérodromes allemands n'affaiblissent pas significativement la force de la chasse allemande, Eaker ordonne des missions plus lointaines contre les centres industriels allemands.

La 8e Air Force prend pour cible les usines de roulements à billes de Schweinfurt.

Le premier raid le 17 août 1943 ne cause pas de dommages importants aux usines et les 230 bombardiers rencontrent des chasseurs qu'ils estimèrent à 300. Trente six avions sont abattus et 200 hommes perdus, et, avec le raid jumelé sur Ratisbonne, plus tôt dans la même journée, c'est 60 avions qui sont perdus ce jour-là.

Une seconde tentative le 14 octobre 1943 est surnommée plus tard le « jeudi noir ». Des 291 forteresses attaquantes, 59 sont abattues au-dessus de l'Allemagne, une disparait dans la Manche, cinq s'écrasent en Angleterre et douze de plus doivent être mises au rebut à la suite des dommages de combat ou après des atterrissages sur le ventre. Une perte totale de 77 B-17. 131 appareils sont endommagés à des degrés divers et nécessitèrent des réparations avant de reprendre l'air. Des 2 900 hommes d'équipage, 650 ne reviennent pas, encore que quelques-uns survivent à la guerre comme prisonniers. Cinq hommes sont tués et quarante-trois blessés dans les avions qui, endommagés, réussissent à regagner l'Angleterre. Cinq cent quatre-vingt-quatorze hommes sont déclarés « disparus au combat ». Seuls 33 avions atterrissent sans dommages.

De telles pertes ne peuvent être supportées, et l'USAAF, reconnaissant la vulnérabilité des bombardiers lourds face aux intercepteurs, suspend les bombardements de jour en profondeur sur l'Allemagne en attendant le développement d'un chasseur d'escorte capable de protéger les bombardiers sur le trajet Angleterre-Allemagne aller-retour. La 8e Air Force perd à elle seule cent soixante-et-onze bombardiers en octobre 1943. La 8e Air Force doit supporter des pertes comparables le 11 janvier 1944 au cours de missions sur Oschersleben, Halberstadt et Brunswick. Devant la dégradation des conditions météorologiques, James Doolittle ordonne l'interruption de la mission, mais les unités de tête, déjà entrées dans l'espace aérien ennemi, continuent la mission. La plus grande partie de l'escorte fait demi-tour ou rate le rendez-vous. Il en résulte la perte de 60 B-17.

Un troisième raid sur Schweinfurt illustre ce qu'on doit appeler ensuite la « Grande semaine ». Avec une escorte de P-47 et de P-51 équipés de réservoirs supplémentaires améliorés pour accroitre leur rayon d'action, seulement 11 des 231 B-17 sont perdus. L'escorte de chasseurs réduit le taux de pertes à sept pour cent et seulement 247 B-17 sont perdus pendant les 3 500 sorties de la « Grande Semaine ».

En septembre 1944, vingt-sept des quarante groupes de la 8eAir Force et six des 21 groupes de la 15e USAAF utilisent des B-17. Les pertes dues à la Flak continuent à être élevées tout le long de 1944, mais le 17 avril 1945, le taux de pertes est si bas qu'il ne nécessitent plus de remplacements et que le nombre d'appareils par groupe de bombardement est réduit. L'offensive combinée de bombardement a réussi.

B-17G : ajout d'une tourelle Bendix sous le nez de l'avion et turbocompresseurs General Electric B-22 (8 680 exemplaires).

  • B-17G FLYING FORTRESS "SILVER FLEET" WWII U.S. Bomber K10(04110) - Not regular item in 2011
  • 1) U.S.A.A.F. 8AF 490BG 851BS +J: Carolina Moon 1944
  • 2) U.S.A.A.F. 8AF 100BG 351BS EP-N: HUMPTY DUMPTY 1944

Caractéristiques

Longueur 321mm321mm
Modéle B17B17
Type Bombardier lourdBombardier lourd
Genre AvionAvion
Inclus colle peinture NonNon
Matériau Plastique injectéPlastique injecté
Epoque WWIIWWII
Conseillé à partir de 14ans14ans
Nombre de Pièces 9797
Fabricant HASEGAWAHASEGAWA
Echelle 1/721/72
Envergure 437mm437mm
Nationalité AmericaineAmericaine

Avis

15 autres produits dans la même catégorie :

Menu