Référence : 01973

HASEGAWA maquette avion 01973 Combo ZERO SAMURAI A6M2b et A6M5c 1/72

Maquette plastique Combo (2 avions inclus dans la boite) ZERO SAMURAI A6M2b et A6M5c.

Plus de détails

Produit neuf

Prix catalogue : 53,00 €

43,20 €TTC

Disponible
Il reste 2 articles
Attention : dernières pièces disponibles !

- +


En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 86 points de fidélité. Votre panier totalisera 86 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,72 €.


rating Aucun avis pour le moment
Livraison express de maquettes
HASEGAWA maquette avion 01973 Combo ZERO SAMURAI A6M2b et A6M5c 1/72

En savoir plus

Maquette plastique Combo (2 avions inclus dans la boite) ZERO SAMURAI A6M2b et A6M5c.

Le Mitsubishi A6M était un chasseur bombardier embarqué léger utilisé par la Marine impériale japonaise de 1940 à 1945. Alors que le nom de code officiel utilisé du côté allié pour cet avion était Zeke, il était mieux connu sous le nom de Zero à cause de sa désignation dans la Marine impériale japonaise, chasseur embarqué de type 0, c'est-à-dire Rei shiki Kanjo sentoki (零式艦上戦闘機), officiellement abrégé en Rei-sen du côté japonais. L'abréviation la plus populaire parmi les pilotes japonais de l'époque (comme parmi le public japonais actuel) reste tout de même celle de « Zero-sen », car les mots anglais « zero » et français « zéro » furent introduits au Japon dès la fin du xixe siècle par les ingénieurs anglais et français que le Japon se plaisait à recevoir en vue de se constituer une industrie et une armée modernes. L'appareil était donc populairement connu comme « Zero » parmi les Alliés et comme « Zero-sen » parmi les Japonais.

A6M2 modèle 21:

Les marins avaient des problèmes avec les saumons des modèles 11 dans les porte-avions. La première évolution du Zéro consista donc à modifier l’aile pour que les saumons soient repliables. Ce sera l’A6M2 modèle 21 (comprendre 2e type de cellule, 1er type de moteur). Quelques détails évolueront sur le modèle 21 tels que l’apparition d’un contrepoids d’aileron pour soulager l’effort à haute vitesse, un problème récurrent sur le Zéro qui ne sera jamais vraiment corrigé. Ce modèle, et la plupart des modèles suivants, fut fabriqué avec sa crosse d'arrêt. Située sous l'empennage, elle était destinée à immobiliser l'appareil en accrochant un brin d'arrêt lors des appontages sur les porte-avions.

Production : 740.

A6M5 modèle 52:

N’arrivant toujours pas à mettre au point l’A7M Reppu (et surtout peinant à prendre des décisions), la Marine demanda un appareil amélioré pour faire une jonction qui n’eut jamais lieu. En août 1943, un modèle 22a fut modifié en augmentant l’épaisseur du revêtement des ailes et des saumons de taille réduite furent installés de manière fixe. De plus, le moteur reçut des pipes d’échappement séparées propulsives. Bien que plus lourd de 70 kg, le nouveau modèle 52 était plus rapide de 11 kt en palier par rapport au modèle 32, mais surtout sa vitesse maximale en piqué fut augmentée à 660 km/h. Mais ces améliorations ne suffirent pas et les Zéro 52 furent massacrés par les Hellcat.

En mars 1944, le modèle 52a apparut en première ligne. L’épaisseur encore augmentée du revêtement permit une vitesse en piqué de 740 km/h (le Corsair piquait à 790 km/h). Les canons mk4 reçurent 125 obus chacun (au lieu de 100) par substitution des tambours par des bandes.

Le modèle 52b vit une réelle amélioration de la capacité à encaisser les coups et à en rendre. Un pare-brise blindé de 50 mm ainsi que des extincteurs de réservoirs furent installés. Et une mitrailleuse de capot Type 3 de 13,2 mm remplaça une de celles de 7,7 mm. C’est probablement la meilleure version menée au combat en aptitudes générales.

Le modèle 52c fut lancé dans l’urgence après le massacre des Philippines. Malgré l’obsolescence de la cellule, il fallait améliorer le Zéro car la production du J2M Raiden ne démarrait pas. L’A6M5c incorporait un blindage dorsal pour le pilote, un réservoir central auto-obturant et deux mitrailleuses de 13,2 mm d’ailes à l’extérieur des canons. La mitrailleuse de 7,7 mm de capot disparaissait. Les ingénieurs réclamèrent à la Marine le droit d’installer le plus gros Mitsubishi Kinsei pour parer à l’augmentation prévisible du poids. Encore une fois, la Marine par un incroyable immobilisme refusa encore et imposa le Sakae 21 en attendant la disponibilité du Sakae 31 dont la puissance devait être supérieure grâce à l’injection d’eau et de méthanol. Les performances s’effondrèrent.

Un chasseur de nuit fut développé à partir du modèle 52 en ajoutant un canon à tir oblique dans le fuselage. C'était l’A6M5d-S, S étant le suffixe des chasseurs de nuit (exemple J1N1-S Gekko).

Production : modèle 52 : 747+, modèle 52a : 391+, modèle 52b : 470, modèle 52c : 93.

  • MITSUBISHI A6M2b/A6M5c ZERO FIGHTER TYPE 21/52 HEI "SAMURAI COMBO" (Two kits in the box) WWII Japanese Fighter D21(00451) + D23(00453) Type 21 1) I.J.N. Tainan N.F.G. NAP/1C Saburo Sakai Code: V-103 Rabaul 1942 2) I.J.N. Tainan N.F.G. NAP/1C Saburo Sakai Code: V-138 Rabaul 1942 Type 52 Hei 1) I.J.N. Yokosuka N.F.G. Lt. J.G. Saburo Sakai Code: Yo-137 Yokosuka A.B. 1945 2) I.J.N. Yokosuka N.F.G. Lt. J.G. Saburo Sakai Code: Yo-138 Yokosuka A.B. 1945. 

Caractéristiques

Longueur 125 et 127mm125 et 127mm
Type BombardierBombardier
Genre AvionAvion
Inclus colle peinture NonNon
Matériau Plastique injectéPlastique injecté
Epoque WWIIWWII
Nombre de Pièces 46 et 5346 et 53
Fabricant HASEGAWAHASEGAWA
Echelle 1/721/72
Envergure 166 et 153mm166 et 153mm
Nationalité AllemandeAllemande

Avis

15 autres produits dans la même catégorie :

Menu