Référence : frr0043

Frrom maquettes avions 0043 B-10 Export WC/WAN 1/72

B-10 Export WC/WAN

Plus de détails

Produit neuf

Prix constaté : 33,00 €

22,46 €

En cours de réappro

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 44 points de fidélité. Votre panier totalisera 44 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,88 €.


  • 1/72
  • Frrom
  • 14ans
  • 1930
  • plastique injecté
  • non
  • avion
  • bombardier
  • americaine
Note moyenne : 10/10 - Nombre d'avis : 1
Frrom maquettes avions 0043 B-10 Export WC/WAN 1/72
2020

* Cliquez sur les miniatures pour ouvrir le mode galerie

En savoir plus

Le premier vol du prototype a lieu le 16 février 1932, avec livraison à l'Armée pour essais le 20 mars. Il bénéficie d'innovations techniques qui seront reprises par la suite : appareil entièrement métallique à train d'atterrissage rétractable, équipé de tourelles pivotantes, avec soute à bombes interne, il est alors plus rapide que les chasseurs en service. Cet appareil véritablement révolutionnaire, bien que construit à relativement peu d'exemplaires, marque son époque. C'est le premier bombardier monoplan entièrement métallique à entrer en service dans l'United States Army Air Corps.

Commandé en janvier 1933, l'appareil est d'abord livré sous désignation YB-10 pour 14 exemplaires de présérie en novembre 1933. La version de production principale, le B-10B, équipée de moteurs plus puissants Wright Cyclone R-1820-19 de 675 hp est livrée à l'USAAC (103 exemplaires). La version équipée de moteurs Pratt & Whitney Hornet est appelée B-12.

Le B-10 est autorisé à l'export en juillet 1936 avec moteurs Wright. Il est vendu en Chine (9 exemplaires, Wright China ou WC), en Argentine (22 WAA, Armée et 12 WAN, Marine), à la Turquie (WT, 20), au Royaume de Siam, mais surtout à l'Aviation des Indes Néerlandaises, la MN-KNIL (13 WH-1, 26 WH-2). Un exemplaire est également exporté en Union Soviétique et un au Japon. Ce dernier pays capture quelques appareils lors de l'attaque des Indes Néerlandaises. Le Royaume de Siam reçoit six avions en 1937 et les utilise contre la France lors de la guerre Franco-Thaï de janvier / février 1941. En 1944, l'Armée thaï reçoit également des Japonais des appareils capturés aux Indes Néerlandaises (type WH-2 mais aussi WH-3).

Les appareils chinois sont affectés au 30 ème Chungtui (escadrille) du 8 ème Tatui (Groupe) qui regroupe les bombardiers lourds de la force aérienne chinoise, et basés à Hsingsiang (Honan), et numérotés de 3000 à 3009. A livraison (six WC en février 1937 et 3 WC2 en août), ils sont peints au standard américain de l'époque, ailes jaunes et fuselage bleu. Le 3002 est détruit à l'entraînement.

Au début de la guerre (juillet 1937), ces bombardiers sont camouflés en vert olive. Les 3001 et 3006 attaquent de nuit les troupes japonaises débarquées à Shanghaï dans la nuit du 16 août, le 3006 étant détruit à l'atterrissage. Le 24 août, l'aviation chinoise s'en prend à un débarquement près de Shanghaï, en jetant tous ses moyens lourds disponibles dans la bataille : les WC 3001 et 3005, les Heinkel 1902, 1903 (ou 1904) et 1905, les  Shrike du 9 ème Tatui et cinq Model 281 pour l'escorte de chasse. Le manque de coordination conduit à un échec du raid, à la perte de deux Heinkel, et au remplacement du commandant d'unité des Model 139 WC. Un renforcement de l'entraînement aboutit à la perte de deux de ces bombardiers, puis d'un troisième, le 3001, à l'atterrissage. Le 3005 est détruit le 22 octobre après une attaque réussie contre l'aérodrome de Paoshan (Shanghaï), un autre étant encore perdu en décembre. Finalement, les deux Model 139 survivants sont transférés début 1938 à la 14 ème escadrille (Internationale) et renumérotés 1403 et 1404, puis à la dissolution de cette unité, en avril, passent au 14 ème Chungtui où ils conservent leur numéro. Ils bombardent dans la nuit du 19 au 20 mai 1938 le sud du Japon, à partir de terrains situés près de Shanghaï, mais vu l'importante distance à parcourir, ils ne sont chargés que de feuillets de propagande. Le 4 juillet 1938, les deux Type 139 bombardent des positions ennemies à Shanghaï, ils disparaissent des inventaires peu après.

La Marine Argentine acquiert en 1937 12 Type 139 WAN, équipés de deux moteurs Wright R-1820-G2, et achète également l'appareil de démonstration, qui a deux R-1820-G3 moins puissants (et qui équipent les Type 139 de l'Armée). Les appareils sont livrés fin 1937, et sont répartis entre les Flottilles de Bombardement des Escadres Aériennes n°2 (Puerto Belgrano) et 3 (Rio de la Plata). Ils sont utilisés dans des opérations de patrouille maritime, grâce à leur grand rayon d'action, et équipés de grenades anti-sous-marines en externe. Un de ces avions sert également comme transport entre les villes d'Ushuaïa et de Rio Grande, en Terre de feu, d'octobre 1944 à novembre 1946. Au début de 1946, ils sont affectés à la Zone de Plata. Ils ne volent plus en 1948 et sont officiellement retirés du service en 1949. Ils se sont révélés, dans la Marine, d'une solidité remarquable, le seul 3-B-6 ayant été détruit en service, le 21 mars 1939 (MSN 726). Il était possible de monter des flotteurs sur ces appareils, mais cela n'a jamais été fait dans la Marine argentine.

Les schémas de camouflage des Model 139 de la Marine argentine sont particulièrement remarquables, appareil gris clair avec dessus des ailes jaune, ancres sur et sous les ailes.

Spécifications (WAN) : bombardier bimoteur monoplan à train rentrant, de construction métallique, 4 membres d'équipage. Moteurs : deux Wright Cyclone R-1820-G2 de 850 hp à 2 100 t/mn. Envergure 21,49 m, longueur 13,63 m, surface alaire 63 m2. Vitesse maximum 306 km/h au niveau de la mer. Altitude maximale de travail, 5 182 m. Armement offensif : 1 029 kg de bombes maximum, armement défensif 3 mitrailleuses Colt MG-40 cal .30".

Documentation et remerciements :

  • Batailles Aériennes n°42 et 42 (sur la ML-KNIL, en français)
  • Avions n°4, 5 sur les camouflages de la ML-KNIL, Airmag 7 sur Model 139 WC en Chine, en français
  • Photos sur le Web
  • Martin 139W en Argentina, Jorge F. Nunez Padin, Fernando C.  Benedetto (en espagnol)
  • Martin 139 WAN, Jorge F. Nunez Padin, (Museo de la Aviacion Naval - Instituto Aeronaval), en espagnol
  • Tous nos chaleureux remerciements à Mark Tutton, de Starfighter Decals, pour son aide sur les B-10B aux Philippines (et ailleurs !), à Michel Ledet pour les photos et renseignements sur les appareils de la ML-KNIL, et à Patrick Laureau pour la documentation et photos sur les appareils chinois (WC)

Camouflages FR0043 :

  • Cam A : Model 139 WC, 1403, 14 ème escadrille internationale, janvier à mars, puis 14 ème Chungtui, avril à juillet 1938, Armée de l'Air chinoise, Hankéou.
  • Cam B : Model 139 WAA, 2-B-3, Escuadrilla de Bombardeo, Escuadra Aérea n°2, Marine Argentine, Puerto Belgrano. Appareil du commandant de flotille, février 1939.

Caractéristiques

Echelle 1/721/72
Fabricant FrromFrrom
Conseillé à partir de 14ans14ans
Epoque 19301930
Matériau Plastique injectéPlastique injecté
Inclus colle peinture NonNon
Genre AvionAvion
Type BombardierBombardier
Nationalité AmericaineAmericaine

Avis

ratingAZUR FROOM B 10 export
Michel s. le 28/10/2020Une belle maquette d'un oiseau rare, elle est plus fine que celle de WILLIAMS


15 autres produits dans la même catégorie :